Brèves : 21-27 décembre 2020

Chaque semaine, retrouvez les brèves sur Yule Media : un récapitulatif des actualités féministes de la semaine 

21 décembre 2020 
Une grande campagne de lutte contre la précarité menstruelle a été lancée sur les réseaux sociaux par Louise du compte Instagram @Mybetterself, suivi par plus de 460 000 personnes. Cette collecte, en lien avec la mutuelle Nutuus et la marque de protections hygiéniques Nana, promettait une boîte de serviettes ou de tampons par partage du post. 

Partagé plus d’1 million de fois, ce post pose plusieurs problématiques. 

En effet, Nana, comme d’autres grandes marques de protections jetables, manque de transparence quant à la composition de leurs serviettes et tampons. On y trouve notamment du chlore, pour blanchir les protections, qui se transforme en dioxine, une substance particulièrement toxique.  De plus, Nana n’a pas profité de la baisse de la TVA (passée à 5,5% en 2015) pour réduire le prix de ses produits, augmentant ainsi sa marge. 

La contribution de Nana à cette action est donc un moyen de se constituer une image positive de surface sans régler les problèmes de fonds. On appelle cela du feminism washing. 

Par ailleurs, il est important de souligner que les femmes ne sont pas les seules à avoir leurs règles, et que trop souvent elles sont les seules citées lorsque l’on parle de précarité menstruelle. En excluant les personnes trans, ce post contribue à l’invisibilisation de la précarité menstruelle dont elles sont également victimes. Depuis, le post a été modifié pour inclure “les femmes et personnes menstruées.”.

Le but n’est pas d’attaquer personnellement l’influenceuse Louise de @Mybetterself, et il est effectivement important de démocratiser la parole autour de la précarité menstruelle. Il est cependant essentiel de construire une réflexion sur les initiatives féministes pour s’assurer de leur inclusivité et de ce qu’elles peuvent cacher. 

Pour lutter contre la précarité menstruelle, on vous conseille plutôt de vous tourner vers des associations qui œuvrent quotidiennement sur ces questions comme Règles Élémentaires, ou vers des comptes qui traitent régulièrement le sujet comme @spmtamere, @ca_va_saigner et tant d’autres. 

23 décembre 2020
3 gendarmes ont été tués lors d’une tentative de féminicide, dans le Puy-de-Dôme, dans la nuit du 22 au 23 décembre

L’alerte a été donnée à 20h50 par une amie de la victime. L’homme était déjà armé à l’arrivée des forces de l’ordre, renforcée rapidement par une patrouille de plus de vingt gendarmes. 

Le meurtrier avait précédemment mis le feu à leur maison, obligeant la victime à se réfugier sur le toit. Après avoir tué trois gendarmes, le coupable a pris la fuite. Il a été retrouvé mort le lendemain matin, la thèse du suicide étant privilégiée. 

L’auteur des violences conjugales et du meurtre des gendarmes avait été concerné par une procédure judiciaire pour des menaces de morts envers son ancienne conjointe. La victime a par ailleurs déclaré avoir déposé au moins 3 plaintes, toutes classées sans suite.
Elle avait pourtant signalé le fait que l’homme était armé, sans qu’aucune enquête ne soit menée. Elle l’avait quitté en pleine grossesse, après des faits de violences physiques et de séquestration avec armes. Depuis le divorce et la naissance de leur enfant, il la menaçait et la harcelait. 

Les violences au sein du couple tuent. Il existe pourtant souvent des signes annonciateurs, des violences répétées, des plaintes portées par les victimes. 
Il est urgent de prendre ces violences au sérieux, et de mener une politique adaptée pour les réduire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :